vinyle connecté

1 – La révolution du vinyle connecté !

Attention révolution dans l’univers du disque microsillon. Le marché du vinyle, qui ne s’est jamais aussi bien porté depuis des années, met un pied dans la digitalisation.

REVIVE, MPO et Wax Tailor ont annoncé le premier disque vinyle connecté. A l’occasion de son nouvel album de remixes, le célèbre artiste en a profité pour présenter cette innovation pendant l’avant-première du festival Son & Image.

Derrière le vinyle connecté REVIVE se cache la start-up clermontoise Yes It Is qui a pour vocation de connecter et de faire communiquer tout objet ensemble. Cette dernière a même été auréolé de la meilleure innovation dans la catégorie « imagerie numérique » au CES 2017 (Consumer Electric Show) de Las Vegas.

vinyle connecté REVIVE

2 – Innovation pour les musicophiles

L’innovation principale de ce vinyle connecté n’est pas tant technologique mais plutôt sur l’expérience utilisateur proposée par celui-ci. A l’aide de son smartphone, l’acheteur a la possibilité d’écouter virtuellement un extrait de la musique sur une plateforme proposée par Yes It Is. Pour que la magie opère, un simple rapprochement entre le smartphone et le vinyle connecté est nécessaire. Grâce au groupe MPO, un des tout premiers fabricants mondiaux de supports musicaux, la technologie NFC (Near Field Communication) a pu être implémentée sur un vinyle physique et ainsi communiquer avec des objets extérieurs (smartphone).

L’utilisateur a toujours la possibilité d’écouter le vinyle sur une platine. L’idée de REVIVE est de réduire le temps passé par les clients à écouter un vinyle physique.

3 – Des services pour aller plus loin que la simple écoute

De plus, cette plateforme sécurisée offre un excellent moyen pour découvrir l’univers d’un artiste : photos, vidéos, biographie, places de concert, paroles de chansons et on peut même y trouver un réseau social pour les passionnés de musique. L’avenir nous dira si la startup entend devenir opérateur Marketplace en ouvrant sa plateforme à des acteurs externes (vendeurs de produits dérivés, revente de places de concert, etc.).

Autre aspect intéressant, la puce NFC permet de faire remonter des données utilisateurs très précieuses pour les éditeurs ou artistes : lieu et temps de connexion, albums et chansons les plus écoutés, durées moyennes d’écoute, etc.

Yet It Is ambitionne également d’étendre sa technologie sur de nouveaux supports comme par exemple les meubles en kit. Un simple passage près de l’étiquette NFC, permet d’avoir des explications détaillées, voire des vidéos tutoriels concernant le montage du meuble en question.

Nul doute que ce premier vinyle connecté va faire des émules notamment auprès des jeunes, accros au disque microsillon. Officiellement, le tout premier vinyle connecté est sorti le 10 novembre dernier au prix indicatif de 25€.

vinyle connecté

 

Alexandre Onufryk – Business Analyst Consultant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top