Les restrictions liées au COVID-19 ont poussé les e-commerçants à se démarquer en repensant leur modèle de vente. Désormais, les consommateurs en ligne exigent de la part des marques une expérience d’achat plus fluide, réactive et flexible, et souhaitent aujourd’hui davantage de personnalisation, de rabais et un service client en temps réel qui les place au cœur des priorités.  Les entreprises se doivent d’être réactives pour répondre à ces attentes client, et pour ce faire le « headless commerce » apparait comme un excellent levier. Explications.

Qu’est-ce que le headless commerce ?

Tout d’abord, le headless commerce est une technologie qui se développe depuis 2017 en France. Cette architecture se définit par la séparation du front-end (représente tout ce que les clients voient) et du back-end (les fonctionnalités de type paiement, base de données, etc.) d’un site ou d’une application e-commerce. Cette évolution technique repose sur une architecture de plateformisation constituée d’APIs. Concrètement, les équipes de développement peuvent désormais effectuer des modifications de manière indépendante sur le front-end et le back-end sans impact grâce aux APIs. Dans cette architecture, ces APIs permettent de se brancher à des composant essentiels comme l’ERP, le PIM (catalogue produits), l’OMS (gestion des commandes) et le CRM (base clients).

A la différence d’une architecture e-commerce traditionnelle (« monolithique ») où chaque modification peut représenter un véritable casse-tête, le headless commerce permet aux entreprises d’être plus flexibles en terme d’actualisation de contenus, de personnalisation, de performance et ainsi de rationaliser les coûts d’exploitation IT. Il permet également d’entrevoir de meilleures performances business : des taux de conversion plus élevés, des coûts d’acquisition inférieurs, un SEO (référencement gratuit) plus efficace et du marketing de contenu plus actualisé.

Les avantages clés du headless commerce

1) Réponse à un besoin de flexibilité

La flexibilité et l’adaptabilité sont des gains considérables pour les entreprises qui adoptent une approche headless commerce. Concrètement, la gestion du contenu pour les équipes marketing sera beaucoup plus rapide compte-tenu de l’indépendance du front-end et du back-end car un seul et unique back-office est utilisé pour la mise à jour des contenus de l’application e-commerce ou site. Il y a beaucoup plus de libertés pour les équipes qui souhaitent tester des optimisations e-merchandising, intégrer de nouveaux produits et proposer une expérience client unique  au niveau du front-end de chaque canal de vente.

2) Unification des scénarios omnicanaux

Mettre en place une stratégie omnicanale pour les entreprises peut représenter un véritable défi. L’intégration d’un système headless commerce permet d’ajouter facilement des canaux de vente au niveau du front-end. Les marques peuvent ainsi se focaliser sur une stratégie commerciale adaptée aux habitudes des consommateurs et répondre aux enjeux « time to market » sur tous les canaux dans les délais impartis.

3) L’hyper-personnalisation par la data

C’est via les canaux de vente que les données client sont collectées, les marques en tirent profit pour ensuite mettre en place des stratégies de personnalisation orientées client, elles adoptent ainsi une démarche « customer centric ». Les entreprises se tournent vers la personnalisation de l’expérience client comme moyen de fidéliser davantage la clientèle et, à terme, d’accroître les taux de conversion.

La data stockée  permet aux équipes commerciales de mieux cibler leur clientèle en proposant des produits et des promotions aux consommateurs. En parallèle, les équipes marketing peuvent travailler sur des expériences client sur-mesure et uniques qui alimenteront le front-end de chaque point de vente : tous les clients pourront avoir accès à un contenu adapté sur chaque point de contact.

Les pré-requis pour se lancer dans le headless commerce

Si vous souhaitez-vous lancer dans l’aventure headless commerce, voici les trois pilliers qui sont indispensables afin d’y aboutir :

  • La maturité de votre organisation
  • Les compétences IT de vos équipes
  • Votre budget

Il est aussi primordial de définir vos objectifs business et les indicateurs que vous suivez de près avant de franchir le cap. Les entreprises qui souhaitent adopter le headless commerce reprennent souvent les avantages suivants :

  • De la flexibilité et agilité pour les équipes de développement
  • Une indépendance des équipes marketing sur la création et diffusion du contenu
  • Une expérience client unique et personnalisée

Bien que le headless commerce soit encore récent en France, il répond à un besoin des entreprises qui souhaitent axer leur stratégie de vente sur l’expérience client, le contenu, la personnalisation et le marketing relationnel. Le headless commerce est loin de n’être qu’une tendance et a encore de beaux jours devant lui.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir plus
scroll to top