modèle dropshipping

Loin du format traditionnel, il existe différents modèles de e-commerce relativement moins répandus sur le marché mais plébiscités par de nombreux e-commerçants car ces derniers engendrent de réels bénéfices clés. C’est notamment le cas du modèle dit de « Dropshipping » ainsi que du modèle dit de « Marketplace ». Bien qu’opposés, ces deux formats présentent des similitudes sur certains aspects, ce qui pousse de nombreux acteurs à réfléchir sur le bon modèle à adopter avant de se lancer un projet e-commerce. Alors, quelle est la différence entre le Drop shipping et la Marketplace ?

Le Dropshipping

Le modèle Dropshipping constitue une forme de commerce électronique où l’e-commerçant ne détient pas les stocks de marchandises. Le client final réalise une transaction sur la plateforme de l’e-commerçant (demande d’achat) qui transmet automatiquement une commande d’achat auprès des fournisseurs en question.  Le transfert de propriété (expédition et livraison) de la marchandise s’effectue donc directement entre le fournisseur et le client final. L’e-commerçant se charge de faire le sourcing et la sélection des fournisseurs ainsi que de mettre les produits en ligne (le prix de vente étant déterminé par l’e-commerçant). En somme, Le Dropshipping supprime une étape de chaîne commerciale.

modèle dropshipping

Ce type de modèle est souvent plébiscité par les acteurs qui souhaitent s’abroger de la gestion de stock de produits. Ce choix stratégique est souvent la résultante d’une complexité logistique induite par la nature des produits. Il est très fréquent de voir des sites Internet de mobilier, de décoration, ou d’équipements opter pour le Dropshipping car la gestion des stocks, physique sur ces produits-là, reste relativement complexe pour un e-commerçant. A noter également que le Dropshipping peut être utilisé pour toute ou partie de l’offre présente sur le site Internet.

De plus, certains produits sont « fabriqués sur commande » auprès des fournisseurs, ce qui rend le modèle Dropshipping encore plus intéressant dans ce cas de figure. Il permet à l’e-commerçant, sur un modèle « d’achat-revente”, de ne pas prendre de risque financier sur les stocks dans la mesure où l’achat est effectué sur une commande (donc aucun risque d’invendu). Sur le plan de la trésorerie, la pratique s’avère également très intéressante car l’e-commerçant est payé avant de régler son fournisseur-expéditeur.

La Marketplace

La Marketplace, ou place de marché, est un modèle qui émerge depuis quelques années et s’inscrit durablement dans le paysage e-commerce français. Une Marketplace est une plateforme mettant en relation des marchands et des clients finaux. L’acteur central est dénommé « opérateur », celui-ci est au cœur de l’activité et des flux (transactionnels, financiers, catalogues, litiges etc.). L’opérateur est en charge de recruter et d’onboarder les marchands Marketplace qui envoient leurs catalogues (produits ou services) de manière régulière. Il référence par la suite les offres de marchands sur sa plateforme sécurisée.

modèle marketplace

L’opérateur de la place de marché reste au cœur de l’activité et des flux sur la chaîne de valeur du modèle. Celui-ci est le « facilitateur » entre les clients et les marchands.

Ressemblances et différences majeures

Le Dropshipping (modèle achat-revente) et la Marketplace (modèle courtage) sont des modèles tripartites. Que la commande soit multi-marchands ou multi-fournisseurs, celle-ci aura donc plusieurs expéditions et livraisons auprès du client final.

Le modèle Marketplace bénéficie des mêmes avantages que le Dropshipping mais il apporte des réponses plus concrètes tout en possédant moins d’inconvénients. La Marketplace offre notamment plus de transparence et de visibilité aux clients de la plateforme (notamment sur la disponibilité des stocks).

Dans le cadre du Dropshipping (à savoir achat-revente), l’e-commerçant n’a pas la maîtrise totale de la qualité d’exécution concernant la logistique qui, elle, est déléguée aux fournisseurs. Sur ce modèle, le SAV s’avère à la fois plus difficile et plus complexe à gérer que sur le modèle Marketplace qui, lui, est géré directement par les marchands (support niveau 1).

La mise en avant des produits et la gestion des prix (grille tarifaire) est également à la charge de l’e-commerçant, là où l’opérateur Marketplace est totalement libéré de ces obligations : ces activités sont totalement gérées par les marchands. Le prix de vente sur une marketplace est donc défini par les marchands eux-mêmes et non par l’acteur central.

Sur le papier, le Dropshipping apporte une réelle promesse en tant que e-commerçant. Il permet d’ouvrir un site en ligne à l’échelle mondiale à moindre frais sans avoir à acheter les marchandises et gérer les stocks. Il s’avère que ce modèle est de plus en plus plébiscité par des acteurs car les perspectives de revenus et de marges sont très importantes. Cependant, celui-ci est de plus en plus décrié suite à de nombreuses insatisfactions client : frais de livraison exorbitant, délais de livraison extrêmement longs, clients floués, communication mensongère, stocks de produits non disponibles ou encore faux avis et commentaires etc.

Toutes ces faits sont réels et sont beaucoup mieux maîtrisés et encadrés sur les places de marché. De quoi faire le bonheur des opérateurs tiers de confiance et assurer une certaine longévité du modèle Marketplace…

Alexandre Onufryk – Managing Consultant

aonufryk@redsen-consulting.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top