Neuroprofiler Fintech

La société Neuroprofiler est une Regtech, c’est-à-dire une startup du monde de la finance spécialisée dans les solutions réglementaires. Cette jeune pousse a conçu un logiciel permettant avec une approche originale et rigoureuse de répondre aux exigences MiFID II.

L’occasion de rappeler aux retardataires que la directive européenne MiFID II entrera en vigueur en Janvier 2018.

La genèse…

Au départ, diplômée en sciences cognitives et management, Tiphaine Saltini (CEO) a travaillé en tant que consultante pour plusieurs institutions financières. Ces expériences lui ont donné l’opportunité d’observer la faiblesse des méthodes utilisées par les conseillers financiers pour évaluer les profils d’investisseur de leurs clients. Un constat partagé par l’European Securities and Markets Authority (ESMA), qui fait de l’évaluation de profil d’investisseur des clients une partie importante de la deuxième version de « Markets in Financial Instruments Directive (MiFID) ».

Par la suite, Tiphaine a consacré une partie de sa thèse en finance comportementale à la conception d’un « serious game » inspiré des travaux du prix Nobel d’économie Daniel Kahneman.

Plus tard, sa rencontre avec Julien Revelle (CTO) – l’un des meilleurs analystes Big Data en France et ex-Quant dans des Family Offices et Fonds – a permis de construire l’algorithme de machine-learning unique de Neuroprofiler.

Quel est le concept Neuroprofiler ?

Neuroprofiler est une solution clé en mains de profilage de risque, permettant aux conseillers financiers d’évaluer dans quelle typologie d’investisseur se situe leur client. En fait, sous ses apparences de jeu interactif et ludique, l’application cache sous son capot le fruit de quatre ans de recherches en Finance comportementale et Machine-learning.

L’outil fournit des résultats clairs et directement exploitables en conformité avec les obligations d’adéquation de profil, de traçabilité et reporting imposés en Europe par MiFID II (voir notamment l’Article 25). Ainsi, il aide les conseillers financiers à réellement évaluer le profil d’appétence aux risques de leurs prospects avant toute transaction.

Pour quelle clientèle et quels marchés ?

Neuroprofiler s’adresse principalement aux banques privées et de détail, aux assurances et aux gestionnaires de patrimoine indépendants.

A titre d’exemple, la solution est en cours d’évaluation avancée par les groupes BPCE, BNP Paribas et ING. En Suisse, plusieurs grands acteurs de la gestion d’actifs travaillent activement sur le produit.

L’arrivée de nouvelles mesures réglementaires (MiFID II) et le développement des campagnes de digitalisation poussent les institutions à renouveler leurs outils de profilage, dont 85% ont été développés en interne (rapport PwC 2014).

Comment la solution fonctionne-t-elle ?

  • Premièrement, un questionnaire anonyme à usage unique est envoyé au client par e-mail (ou rempli en présence du conseiller financier).
  • Puis, le client répond à une liste de questions sur sa situation financière et personnelle, ses objectifs d’investissement et ses connaissances financières avant de jouer à un jeu interactif.
  • L’analyse du profil client est immédiate et fournit en fin de questionnaire un aperçu complet et détaillé de son profil d’investisseur.

Au final, les données sont stockées dans une base de données et accessibles en ligne au client et au conseiller. De plus, les résultats peuvent être téléchargés sous forme d’un rapport au format PDF ou Excel.

Neuroprofiler caractéristiques produit

Et comment Neuroprofiler peut-il s’intégrer à mon écosystème ?

En outre, l’algorithme utilisé est capable de générer des recommandations. Celles-ci se basent sur une correspondance entre le profil investisseur et le catalogue produits de l’institution financière.

Quant à l’intégration technique, elle peut être faite selon trois modes :

  • plateforme SAAS,
  • intégration par API,
  • intégration via une application offline.

Les trois supports sont disponibles en marque blanche et largement personnalisables par le conseiller financier.

Quelle valeur ajoutée avec Neuroprofiler ?

  • Implémentation rapide qui aidera les établissements en retard sur la mise en conformité MiFID à être prêts pour les premiers audits du régulateur (2018).
  • Conforme aux réglementations et maintenu à jour, ce qui évite des surcoûts légaux.
  • Approche scientifique : l’évaluation produite est de meilleure qualité car le profilage se fait par des techniques éprouvées scientifiquement. La conception est réalisée par une équipe d’experts uniques en Finance comportementale et Machine-learning.
  • Complet : il intègre toutes les informations du client pour le profilage (situation personnelle et financière, expérience et objectifs d’investissement, tolérance au risque, optimisme…).
  • Intuitif : il est facile d’utilisation, ce qui engendre des économies de temps et d’argent ainsi qu’une meilleure expérience utilisateur comparée aux questionnaires papier traditionnellement utilisés par les institutions financières.

Neuroprofiler stop aux questionnaires papiers

Perspectives et prochaines étapes pour cette jeune pousse…

Depuis sa création, Neuroprofiler est soutenue par le Groupe BPCE (4e banque Française) jouant un rôle de beta testeur. Sur le marché Suisse, plusieurs sociétés de gestion d’actifs ont marqué un vif intérêt pour la startup.

De plus, le projet est soutenu par KPMG et plusieurs incubateurs en France, en Suisse et au Royaume Uni. Neuroprofiler a déjà gagné de nombreux prix : le Global Fintech Challenge, le KPMG Fintech Award et le Patrimonia Startup Contest.

Début 2017, Neuroprofiler a levé 400 k€ afin d’accélérer son développement commercial et améliorer l’expérience utilisateur de l’application. Pour la suite, l’équipe de management envisage d’autres levées de fonds pour notamment se développer à l’international. En effet , les réglementations en matière d’évaluation de profil de risque sont similaires en Asie et en Amérique du Nord.

Quelques chiffres

  • 2016 – année de création et de commercialisation
  • 2 fondateurs
  • 4 ans de R&D
  • 7 collaborateurs
  • 4 bureaux, chez de sympathiques incubateurs : Genève, Londres, Bruxelles et Paris
  • 5 pilotes/clients en Suisse, France, Luxembourg, Belgique et Pays-Bas

En savoir plus : www.neuroprofiler.com

Article coécrit avec Jean Atienza.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top