La Business Intelligence traditionnelle (ou informatique décisionnelle) consiste à l’exploitation des données d’une entreprise afin de faciliter la prise de décisions. Elle permet une meilleure compréhension de son organisation et du fonctionnement de son activité, et permet d’optimiser le pilotage de l’entreprise.

Dans une entreprise transitent bon nombre d’informations. Ces informations, issues des systèmes de production, de données propres à l’entreprise, d’analyses concurrentielles, … constituent le système d’information. Les outils décisionnels exploitent ces informations à des fins de pilotage et d’aide à la décision. Ainsi, la BI c’est la capacité de fournir une information fiable à la personne qui en a besoin, au moment où elle est nécessaire, et qui lui permettra de prendre la décision la mieux adaptée.

La BI traditionnelle place au centre des préoccupations les fonctions et spécificités techniques, pour repousser l’utilisateur en bout de chaîne, en exploitant du résultat (approche techno centrique).

 

Limites de la BI traditionnelle

Cette vision du monde décisionnel (exploitation traditionnelle d’un système d’information, technologies au centre des préoccupations) ne permet pas d’exploiter les nouvelles technologies inhérentes du web 2.0. Aujourd’hui, le volume de données qui transitent en entreprise est considérable et augmente sans cesse (problématique de BigData). Ces données sont présentes dans des environnements multiples interconnectés que permettent les technologies web 2.0.

Obtenir des informations ne suffit plus, il faut savoir :

  • Les analyser et les utiliser (rôle de la BI : bonne information au bon moment à la bonne personne),
  • Dans un environnement interactif et interconnecté (web 2.0)

 

Web 2.0

Terminologie utilisée pour englober les contextes :

  • Web en tant que plateforme
  • Applications web collaboratives et effet de réseau communautaire
  • Services  et contenus web décentralisés
  • Partage et publication de contenus et services web en participatif

S’appuie sur des normes ou standards de faits :

  • HTML5 et CSS3
  • Protocoles Web Services basés sur l’architecture du web : REST/json et Ajax, ATOM et oData
  • Protocoles de sécurité et identité sociale dédiés Web : OpenId, oAuth, SAML (en plus de HTTP, SSL…), FGraph et Opensocial pour les aspects sociaux

 

Business Intelligence 2.0

C’est l’application du décisionnel lié à l’utilisation des technologies relatives au Web 2.0 pour faciliter la prise de décision en entreprise. Les spécificités mises en avant sont :

  • L’accès rapide, simple et efficace à l’information
  • Les échanges et la communication facilitée
  • La prise en main et la configuration intuitive.

Tous les utilisateurs vont être concernés par  la mise en place de la BI 2.0, car les restitutions ne seront plus à destination uniquement des managers et responsables, mais tous seront à même de réaliser leurs propres tableaux de bord.

La mise en commun et l’exploitation de données disparates passe par plusieurs étapes fondamentales :

  • La mise en place d’architectures de type SOA, combinées à la mise en place d’architecture composite
  • La mise à disposition de données référentielles de qualité (démarche MDM)
  • Exploiter les ressources du web 2.0 (réseaux sociaux comme Facebook, Twitter, blogs, flux RSS, sites coopératifs…)
  • Accéder de manière simple et efficace aux outils d’analyse et restitution

La BI 2.0 va permettre de ne plus centrer ses priorités autour des techniques et technologies, mais de remettre l’utilisateur-décideur au centre du système (personne centrique et non techno centrique). Les informations mises à disposition des utilisateurs seront moins dépendantes de critères technologiques, mais pourront répondre plus précisément aux exigences des utilisateurs. La BI 2.0 va également favoriser les échanges d’informations, les communications, les participations. Les utilisateurs vont pouvoir profiter des commentaires ou analyses de tiers experts ou non, de travaux déjà réalisés.

L’objectif est de réagir et d’anticiper dans la prise de décision tout en maîtrisant les risques associés. Il faut pour cela permettra aux utilisateurs d’accéder à une information suffisamment précise et fiable, et adaptée à chacun afin de faciliter leur prise de décision.

Apports de la BI 2.0

Face aux enjeux d’une exploitation de données de plus en plus importante et interconnectée, la BI 2.0 offre une réelle chance de changer la vision d’entreprise. Le fait de recentrer les outils vers les utilisateurs les rendra plus autonomes. Dans un contexte ou l’utilisabilité devient indispensable, ils pourront construire leurs propres reporting et outils d’analyse. L’accès à l’information sera plus direct, sans nécessité d’intermédiaires. Les structures organisationnelles seront de moins en moins pyramidales, mais vont être plus latérales. L’état d’esprit des entreprises sera revu pour un mode beaucoup plus collaboratif et communautaire, à travers des échanges d’informations constructives.

En ce sens, la BI va devoir évoluer rapidement afin de permettre la gestion de contenus hétérogènes (bases de données classiques, informations issues du web 2.0, mails, …), des interfaces évolutives, interactives et collaboratives plus réactives et adaptées aux technologies 2.0. Ceci facilitera l’exploitation des données, offrira un service approprié aux utilisateurs-décideurs, et induira indirectement un gain de productivité et de réactivité.

 

 

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top