Dans le monde de l’Analytics on dit souvent : ce que vous pouvez mesurer, vous pouvez l’optimiser. Dans l’optimisation SEO pour les moteurs de recherche, la mesure est un facteur clé du succès. Comment mesurer votre succès SEO : Les SEO possèdent des outils pour suivre les données et les classements sur les SERP, mesurer les liens, mesurer la pertinence du contenu, l’indexation et le crawl de vos pages est essentielle à la bonne évolution de votre trafic digital SEO.

  1. Search Engine et visites référentes

Avant de commencer nous allons faire un petit point sur le vocabulaire des différents types de trafic qui arrivent sur votre site !

  • Trafic direct : les sites en HTTP tapés dans la barre Google, signets dans vos préférences, liens e-mail, etc…
  • Trafics référents : trafic provenant de liens web, mail promotionnel, newsletter, blog etc…
  • Le trafic SEO  (Organique): Requêtes qui ont envoyé le trafic d’un moteur de recherche web  vers votre site internet, cela peut-être un mot clé, une recherche image etc…
  • Trafics payants : Le trafic provenant des sources payantes tel que Adwords
  • Trafic Social : Trafic provenant des plates formes sociales (Google +, FB, Pinterest etc…)

Connaître le pourcentage et le nombre exact de vos visiteurs en fonction de la source de trafic vous aidera à identifier les faiblesses de votre stratégie digital et vous donnera une bonne base de comparaison au fil du temps sur vos budgets et votre ROI digital. Par exemple, si le trafic des moteurs de recherche diminue considérablement, vous pouvez être en difficulté et il faudra piloter votre budget marketing digital en conséquence, mais vous pourrez facilement voir depuis quel moteur votre trafic baisse ou sur quel mot clé et y remédier rapidement.

 

  1. Trafic provenant des moteurs de recherche

Trois principaux moteurs représentent 97% du trafic web en France : Google, Yahoo et Bing! 85%  de ce trafic de recherche provient uniquement de Google. Mesurer la contribution de votre trafic de recherche par moteur est tout de même utile pour plusieurs raisons:

  • Comparer vos Performances vs. Part de marché

Comparer la contribution en volume de chaque moteur avec son estimation des parts de marché que celle-ci détient. La plupart des sites sont aujourd’hui hyper dépendant à Google ! Il faut aussi compter sur Yahoo et Bing dans votre stratégie, car de plus en plus d’utilisateur délaisse Google pour des raisons de sécurisation des données personnelles par exemple, point sur lequel Google n’est pas très clair !

  • Obtenez de la visibilité sur vos actions marketing

Si votre trafic de recherche peut baisser de manière significative à tout moment, cela vous permettra de connaître les contributions exactes de chaque moteur en cas de problème. Si tous les moteurs tombent les uns après les autres, le problème vient certainement de l’accessibilité à votre site. Si sur Google vos positions chutent tandis que les autres moteurs restent aux mêmes niveaux, il est plus probable qu’une pénalité soit tombée pour spamming par exemple ou que la carte de votre entreprise soit épuisée sur votre compte Adwords.

  • Vos efforts, Vos résultats

Il est très probable que certains efforts que vous entreprenez en référencement naturel auront davantage de résultats bénéfiques que d’autres dépendamment des moteurs de recherche. Par exemple les tactiques d’optimisations on-page, comme une meilleure inclusion des mots clés et le ciblage fonctionnent davantage avec Bing et Yahoo! Le netlinking fonctionne mieux sur Google…

Si vous pouvez identifier les tactiques qui sont efficaces pour un moteur de recherche, vous pourrez copier et faire ranker votre site de manière efficiente.

  • Visites depuis les moteurs

Les mots-clés qui envoient du trafic sont un autre élément important de votre analyse. Vous aurez envie de garder la trace de ceux-ci sur une base régulière pour vous aider à identifier les nouvelles tendances de recherche des internautes, vous aurez aussi envie d’évaluer vos performances sur ces mots clés et de trouver des termes qui pourraient vous apporter un trafic incrémental.

Il vous faudra donc chercher et trouver les mots clés les plus pertinents pour votre entreprise tant en long trail qu’en short tail. La plupart du temps les mots clés en short tail sont des mots clés courts et très concurrentiels comme par exemple le mot clé « Basket Nike » et d’autres mots clés sont des mots qu’on qualifie de long tail, moins concurrentiel « Basket nike pas cher rose taille 38 » mais mécaniquement le nombre de requête est plus faible J

D’une année sur l’autre, d’un mois sur l’autre, les mots clés connaissent des saisons et il faut dans ce cas positionner votre stratégie d’acquisition au bon moment. C’est par exemple le cas sur la requête « Climatiseur » qui en 2015 a battu des records de requête sur internet :

TrendsGoogle

Il faudra donc bien étudier les mots sur lesquels vous souhaiter vous positionner, vérifier la saisonnalité, ainsi que leurs volumes de recherche ! Vérifier aussi si votre thématique possède de la longue traîne ou non, certaines thématiques n’ont simplement pas de longue traîne, c’est par exemple le cas du mot clé « CRM » qui possède peu de longue traîne, ainsi qu’un sens assez ambigu sur l’intention de l’internaute. Est-ce un client qui recherche une solution CRM ? Ou bien un étudiant qui recherche la signification de l’acronyme CRM ?

  • Taux de conversion par mot clé

“Would you tell me, please, which way I ought to go from here?’
‘That depends a good deal on where you want to get to,’ said the Cat.
‘I don’t much care where -‘ said Alice.
‘Then it doesn’t matter which way you go,’ said the Cat.
― Lewis Carroll, Alice in Wonderland

Beaucoup de client sont un peu comme Alice, avec une très forte envie de voir progresser leur trafic digital, mais ne savent pas par où commencer et où ils souhaitent aller.

C’est encore plus vrai sur la partie SEO, qui contrairement aux autres canaux d’acquisition mélange: le marketing digital, la technique et la sémantique.

Quand il s’agit de fixer la ligne directrice pour votre entreprise sur sa partie digitale, il est important de mettre en place les bons KPIs.

Il s’agit ici d’arriver à définir votre ROI par mot clé. Pour votre entreprise l’un des premiers indicateurs important est votre position sur un mot clé (Ranks) afin de vérifier la progression de vos positions au jour le jour. Il y a une répartition des cliques sur Google assez concentrée sur les 5 premières positions qui représentent 70% des cliques (communément appelé triangle d’or), comme nous pouvons le voir sur cette Heat Map :

G-triangle-heatmap

Après avoir défini vos mots clés et votre stratégie, il faudra veiller à monter dans les premiers résultats de Google, idéalement dans les 5 premiers. Comme évoqué précédemment l’intention qu’il y a derrière chaque mot clé est très importante. En effet certains mots clés sont plus orientés vente que d’autres. Quand un internaute tape « PC Portable » son intention est souvent l’achat plus que de savoir ce qu’est un PC Portable, c’est la raison pour laquelle seul des sites e-commerce remontent sur cette requête (cela peut paraître aujourd’hui évident, ce n’était pas le cas dans les anciens moteurs de recherche). A force de mesure les moteurs de recherches en ont conclu qu’étant donné le « bounce rate » ou taux de rebond sur les sites d’informations sur cette requête, ils n’étaient pas pertinents, les internautes souhaitent majoritairement acheter un PC ou comparer des prix pour un même modèle ! Une méthode simple pour savoir si votre mot clé est orienté vente, est de taper dans Google Achat + Mot clé :

Tendance

 


Le Conseil RedSen

 

  • Création de votre Keyword Matrice en fonction de vos objectifs (ventes direct, contact…)
  • Audit de concurrence et définition de vos KPIs
  • Mise en place de vos outils de mesure (Google Analytics, Eulerian..)
  • Optimisation de la structure et de votre contenu & linking

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top