La technologie RFID en 6 points

Tous les jours nous utilisons, sans le savoir, des technologies de Radio Frequency Identification ou RFID. Cette technologie RFID qui semble nous entourer de plus en plus ne vient pourtant pas d’apparaître. En effet, elle existe depuis la Seconde Guerre mondiale mais c’est au début des années 80’ qu’elle connaît un essor impressionnant.

Mais quelle est réellement cette technologie qui nous entoure ?

1. La définition : qu’est-ce qu’un système RFID ?

L’acronyme RFID représente toutes les technologies utilisant des ondes radio à des fins d’identification. En d’autres termes, il s’agit d’une technologie d’identification utilisant les fréquences radio. Les objets ou personnes en étant équipés sont identifiés lorsqu’ils passent à proximité d’un récepteur.

Tout comme la technologie RFID, nous cotoyons de nombreuses technologie dans notre quotidien comme le met en avant l’article « Les technologies de notre quotidien » sur notre blog.

2. L’histoire de la technologie RFID

Puisque cette technologie existe depuis la Seconde Guerre mondiale, quelle a été son évolution ?

histoire de la technologie RFIDHistoire de la technologie RFID

Les puces RFID ont fait leur apparition en 1948. Leur usage était alors uniquement militaire. Ces petites puces permettaient de différencier les avions ennemis et de calculer leur distance. Les avions alliés en étaient aussi équipés afin d’émettre un signal amical. Ce système, alors appelé « Identify : Friend or Foe » (IFF), reste le principe sur lequel se base le trafic aérien.

Dans les années 80’ les puces RFID commencent à se miniaturiser et deviennent moins coûteuses. C’est le début de la fabrication et de la commercialisation à destination des entreprises européennes et américaines. Les années 90’ sont marquées par la standardisation de la technologie.

Finalement, c’est le géant Wal-Mart qui va démocratiser le système en 2005 en imposant la technologie RFID à ses plus gros fournisseurs pour la gestion de stock.

3. Le fonctionnement

Un système RFID est composé d’un tag ou étiquette RFID et d’un récepteur.

Le tag RFID est lui-même composé d’une puce et d’une antenne émettrice. La puce contient des informations sur le produit, elle sert donc à stocker ces données et à les transmettre au lecteur RFID via des ondes radio.

Les informations transmises sous forme d’ondes radio sont reçus et interprétés par le récepteur. Les ondes-radios sont ainsi transformées en données qui pourront être lues par un logiciel RFID.

Fonctionnement de la technologie RFIDFonctionnement macro de la technologie RFID

4. Les catégories de puces RFID

Il existe 3 types de puces RFID différentes :

  • Les puces passives
  • Les puces actives
  • Les puces intelligentes

Les puces passives fonctionnent sans batterie. Elles sont activées grâce à un système qui transmet les ondes magnétiques.

Les puces actives, elles, possèdent une batterie. Elles n’ont pas besoin d’être activées et transmettent de manière autonomes les informations à un récepteur.

Pour finir, les puces intelligentes sont équipées d’un système de sécurité. Ce dernier permet de crypter les informations stockées. Pour que les données soient accessibles une identification est nécessaire. L’exemple le plus parlant est celui des cartes bancaires.

5. Les familles de puces RFID

Parmi ces 3 catégories de puces, il existe différentes familles :

  • Les étiquettes en lecture seule
  • Les étiquettes à écriture seule et lecture multiple
  • Les étiquettes à écriture et lecture multiples

La première famille regroupe des puces non modifiables. Les identifiants et les données sont sauvegardés dans la puce par le fabricant lors de sa création. Leur avantage est d’être moins coûteuses que les autres.

La seconde famille, les étiquettes à écriture seule et lecture multiple, sont elles aussi non modifiables en matière de contenu. Cependant, il est possible de les lire plusieurs fois sur différents lecteurs.

Ensuite, les étiquettes à écriture et lecture multiples offrent un contenu pouvant être modifié plusieurs fois. De même il est possible de les lire plusieurs fois sur différents lecteurs. On peut citer en exemple les cartes de transport ou les contrôle d’accès aux immeubles.

6. L’utilisation (cas d’usages)

Bien que la technologie en elle-même soit peu ou mal connue du grand public, les systèmes RFID connaissent déjà de nombreuses utilisations dans la vie quotidienne.

Son implantation est bien développée dans les documents officiels comme le passeport par exemple. Ou encore très utilisée pour les badges d’accès en salle de sport ou les cartes de transport.

Dans le retail, on retrouve la technologie RFID sur des étiquettes antivol, servant aussi à faciliter la gestion des stocks. Par exemple la technologie RFID est utilisée pour accélérer les inventaires en magasin, préparer les commandes plus rapidement ou encore pour de l’analytics in-store.

Les clés sans contact dans les voitures, sont aussi un exemple parmi tant d’autres de l’utilisation de la technologie RFID dans notre vie quotidienne.

Exemples d'utilisations RFIDExemples d’utilisation de la technologie RFID

 

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top