logo heyythere meetup redsen

logo meetup redsen consulting

Meet-up est le rendez-vous incontournable créé par Redsen Consulting, qui vous offre un tour d’horizon sur les start-up françaises qui ont marqué l’actualité.

Aujourd’hui Meet-up part à la rencontre de Raphaël Tissot, fondateur de HeyyThere, une application très prometteuse qui permet d’envoyer des messages géolocalisés à son réseau d’amis.

 

Quel est le concept de cette application ?

L’application mobile HeyyThere permet de positionner sur une carte et à l’endroit de son choix des messages destinés à ses amis. Une fois le message personnalisé et déposé sur la carte, le destinataire reçoit alors une alerte lui indiquant qu’un message l’attend à l’endroit précis.  Raphaël nous explique « que le message peut uniquement être consulté si le destinataire entre dans sa zone de lecture (environ 200m). L’utilisateur est également avertit par notification lorsqu’il est à moins de 500m d’un message et lorsqu’il entre dans sa zone de lecture  ». Mais les usages de l’application ne s’arrêtent pas là…

 

 

Quelle est la plus-value de HeyyThere ?

« Selon moi, l’application offre le meilleur contexte de lecture pour vos messages. HeyyThere redonne de la valeur aux messages et ajoute la dimension de l’endroit qui était jusqu’alors ignorée par les systèmes classiques ». Il est vrai que le concept ravit les utilisateurs qui font preuves de grandes innovations (messages surprises etc.) pour les messages géolocalisés. Dans une société où l’innovation est quasi-permanente, HeyyThere propose une nouvelle façon de communiquer avec ses proches. Les messages géolocalisés sont consommables non-plus instantanément mais en fonction d’une trigger zone (zone de déclenchement). « Imaginez par exemple que vous organisez un événement à votre domicile. Avec HeyyThere, il est alors simple de déposer un message personnalisé à plusieurs de vos contacts en leurs indiquant les codes d’accès à votre immeuble ainsi que l’étage de votre appartement. Le message que vous avez déposez en début de journée sera par conséquent, lu par vos contacts à l’approche de votre domicile ».

 

Comment est née cette idée ?

Après avoir intégré le Microsoft Ventures Accelerator Program (programme d’accompagnement pour les startups françaises), Raphaël commença les réflexions autour de ce projet et a vu son idée murir au fil du temps. Il est parti du postulat que de nombreuses applications mobiles (messageries instantanées, jeux, réseaux sociaux, etc.) envoient massivement des notifications tout au long de la journée. Dans la majeure partie des cas, le moment n’est jamais opportun pour recevoir ces notifications (activité professionnelle, transport en commun etc.).

Selon lui, « un message personnalisé est certes très intéressant mais lui donner un aspect « géolocalisation » le rend encore plus impactant et «le bon moment pour envoyer ou recevoir un message dépend surtout de la position d’où l’on est ». HeyyThere est née dans un contexte où communiquer au bon endroit et au bon moment devient de plus en plus important.

 

 

Comment fonctionne l’application pour les utilisateurs ?

HeyyThere fonctionne avec un système de notification (pas de SMS) pour envoyer ou recevoir les messages comme de nombreuses applications (Snapchat, Facebook, Le Figaro etc.). Dès lors que le téléphone géolocalisé et connecté à Internet (3G, 4G, Wifi), il devient très simple d’utiliser l’application. Le seul prérequis étant que le destinataire ait l’application installée sur son téléphone. Raphaël tiens à souligner que « pour le moment l’application est disponible uniquement sur Android et que le développement sur iOS (iPhone) est la prochaine étape dans le développement de la startup ».

Pour l’instant, seuls les éléments textes et les photos sont diffusables à ses amis. Les messages audio et vidéo seront certainement les prochaines étapes.

..
Quels sont les différentes zones de déclenchement ?

Comme évoqué précédemment, il existe deux zones de déclenchement des notifications :

– Une zone de notification (500m): notification signalant qu’un message se situe aux alentours de sa position ;

– Une zone de lecture (200m) : notification pour avertir l’utilisateur qu’il entre dans la zone de lecture ;

 

Quel est le business model ?

« HeyyThere est une application C2C (Customer to Customer) développée à l’origine pour les utilisateurs de smartphone désireux d’innovation. Mais le business model reste B2C (Business to Customer). Le développement de l’application peut s’effectuer en deux phases bien distinctes. Le premier axe développement a pour objectif d’acquérir un maximum d’utilisateurs. Dans un second temps, une fois un nombre d’utilisateurs conséquent atteint, il sera nécessaire d’attirer les annonceurs à investir sur l’application ».

Toujours selon Raphaël, les annonceurs peuvent intégrer le marketing géolocalisé de deux manières:
ils peuvent placer directement dans HeyyThere leurs offres géolocalisées sur les cartes des utilisateurs ou bien intégrer la technologie de géolocalisation de HeyyThere (algorithme) dans leurs propres applications mobiles de marques dans un format de type « marque blanche ». Ce business model parait très intéressant pour les annonceurs tant les idées marketing sont illimitées pour les annonceurs (exemple : chasse aux trésors, placer des bons d’achats devant l’entrée des magasins, image de marque à certains endroits clés etc.).

Le marché est en pleine croissance concernant les messages géolocalisés. De nombreux acteurs outre-Atlantique ont déjà développé des applications sur ce segment (ex : Drop Message qui base son business model sur de la chasse aux trésors pour entreprise et s’oriente vers de la publicité géolocalisée).

Raphaël est convaincu que « la monétisation de l’application ne peut se faire sans un nombre important d’utilisateurs. Les annonceurs ont besoin d’une masse critique avant d’investir sur HeyyThere ».

 

Quelles sont les facteurs clés de succès ?

Les différents facteurs clés de succès de l’application sont :

– Un algorithme très puissant qui permet de géolocaliser l’utilisateur en continu même quand l’application est fermée ;

– Tache de fond optimisée grâce à l’algorithme qui optimise la batterie (seulement 5% sur une journée) ;

– Approche sécurisée et non intrusive ;

– Business model très intéressant et très prometteur. Cette application est illimitée en termes d’idées marketing ;

– L’ergonomie est très soignée et très user friendly. L’application est simple pour une première prise en main et facile à utiliser.

 

Quel avenir pour HeyyThere ?

HeyyThere comptabilise aujourd’hui de nombreux téléchargements et une très bonne note (4,2) dans les environnements de téléchargement des applications Android (Google Play).

 

 

« Je cherche à lever des fonds dans le but de développer l’application sur iOS (Objective C). Aujourd’hui HeyyThere a une stratégie Android First (70% du marché mondial) mais on va accentuer le développement sur iOS car l’audience est à la recherche d’applications innovantes ».

La start-up réfléchie actuellement à perfectionner l’expérience utilisateur et pourrait voir l’apparition de messages vidéo ou de messages audio. Selon Raphaël, « il est très important que les utilisateurs puissent envoyer tout type de médias ». Très prochainement, il sera également possible d’envoyer des messages géolocalisés non plus à une personne mais à un groupe de personne.

 

Dates clés :

2014 : Naissance de l’idée – Bizpark (Accelerator programme Microsoft)

Février 2015 : Sorti de l’application sur Android

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Alexandre Onufryk – Data Analyst Consultant

Rejoindre le groupe LinkedIn !

Découvrir l’ensemble des Meetup proposés par Redsen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top