Smart City IOT

Les gens continuent d’affluer vers les villes. A l’heure actuelle, plus de la moitié de la population mondiale vit dans les zones urbaines, et d’ici 2050 elle atteindra 70%. À mesure que cette migration se poursuivra, les villes devront devenir plus efficaces pour faire face à l’augmentation de la population. Ainsi, les villes sont amenées à préserver et optimiser leurs ressources et leur organisation.
Le concept de la « smart city » devient rapidement une réalité grâce au déploiement continu de l’Internet des Objets (IoT).

L’IoT est devenu de plus en plus important dans nos vies personnelles et professionnelles. Ces objets sont quasiment toujours connectés et capables de partager des données… Mais concrètement, comment l’IoT a révolutionné les villes urbaines ? Et quelles villes les ont mis en pratique ?

L’IoT & la Smart City

La Smart City, ou ville intelligente, consiste globalement à offrir un mode de vie plus efficace et une meilleure qualité de vie à leurs résidents. Ce concept d’origine anglo-saxon n’est pas nouveau, mais commence à se développer de plus en plus en Europe. Les pionnières dans le domaine sont les mégalopoles d’Asie, comme Singapour ou Hong-Kong.

Les villes intelligentes utilisent des dispositifs de l’Internet des objets (IoT) tels que des capteurs, des lumières et des compteurs connectés pour collecter et analyser les données des habitants. Les villes en question utilisent ensuite ces données pour améliorer l’infrastructure, les services publics, négocier des prix auprès des fournisseurs …

Smart City IOT
Smart City & IOT

 

L’IoT est la clé des villes intelligentes. Ces appareils communiquent entre eux pour que la ville soit vraiment «smart». A partir de son modèle parfait de communication entre les machines (M2M), les agglomérations sont capables de remonter des problèmes, et même de fournir des solutions intelligentes aux problèmes du quotidien grâce aux données collectées.

Il est essentiel que la « smart city » rassure sa population sur l’utilisation et la collecte du type de données. C’est pour cela que la donnée doit être au service des citoyens :

  • Son traitement intelligent repose sur des principes de transparences et participatifs.
  • Son action est une réponse aux attentes et aux intérêts de la population.

Ces objets connectés ne sont donc ni intrusifs, ni un moyen de contrôle de la vie privée. Mais quelles sont les villes qui ont réellement profité de ces objets connectés ?

L’application de l’IoT dans nos villes

L’Union Européenne a été proactive en encourageant ses états membres à développer des « smart cities », et la Commission européenne a alloué 365 millions d’euros à ses états en 2016.

Voici des exemples concrets de villes qui ont réussi à injecter de l’intelligence dans leur ville pour une meilleure qualité de vie à sa population :

En commençant par la ville lumière, Paris, qui a lancé en 2011 un programme de partage de voiture électrique appelé « Autolib ». Ses véhicules connectés peuvent être suivis par GPS, et les conducteurs peuvent utiliser le tableau de bord du véhicule afin de réserver des places de stationnement à l’avance.

Smart City & Autolib
Smart City & Autolib

Londres a annoncé en 2016 qu’elle commencerait à tester un projet de stationnement intelligent qui permettrait aux conducteurs de localiser rapidement les places de stationnement et d’éliminer le besoin de recherches de places de stationnement. Ceci, à son tour, atténuerait les encombrements du trafic urbain. La capitale du Royaume-Uni prévoit également de tester des programmes de voiture électrique et de vélo partagé.

Pendant ce temps-là, Copenhague a mis en place des capteurs pour surveiller le trafic cycliste de la ville en temps réel. Ceci fournit des données précieuses sur l’amélioration des pistes cyclables dans la ville. Ce projet est crucial pour la capitale, car plus de 40% des résidents de la ville font du vélo chaque jour.

L’Amérique du Nord a de nombreux projets de « smart cities » en cours d’exécution, notamment en matière de sécurité publique et de circulation.

La ville de New York est bel et bien présente dans la course de la « smart city ». La ville a testé la technologie de détection des armes à feu dans les locaux de la police à Brooklyn et dans le Bronx, et le maire veut étendre ces tests dans toute la ville.

Toujours à New York, la ville a également piloté un programme de voitures connectées en 2015 dans le but d’apprendre le comportement des conducteurs. La ville pourrait alors utiliser ces données pour améliorer les conditions de la route et alléger le trafic.

Toutes ces villes n’ont pas fini avec l’IoT et continuent d’étendre cette technologie pour le bienfait et l’amélioration du mode de vie de sa population.

L’avenir de l’IoT et des villes intelligentes

Le potentiel des villes intelligentes est pratiquement illimité et la croissance de ces villes ne devrait que s’accélérer dans les années à venir. Mais ce n’est pas le seul domaine que l’IoT va profondément changer dans un avenir proche; l’IoT ne s’arrête pas aux portes des villes, mais rentre aussi désormais dans nos bâtiments et jusqu’à même à l’intérieur de nos logements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top