Dans un monde qui se digitalise de plus en plus, peu de personnes peuvent se passer d’internet ou de leurs smartphones, rien que pour réserver leur voyage, effectuer leurs achats quotidiens, ou tout simplement pour effectuer des virements bancaires. La plupart des lignes métiers dans les entreprises sont directement impactées par cette montée en flèche de la digitalisation. Le changement de population, avec l’arrivée des digitales natives sur le marché du travail, accélère cette révolution des usages et des pratiques. Pour préserver une place privilégiée sur le marché, l’entreprise doit suivre constamment l’évolution technologique afin de faire face à la concurrence, tout en agissant sur l’innovation et sur une gestion efficace de ses ressources humaines. Le recrutement, la formation et l’utilisation des données sont les premiers touchés par la digitalisation.

Le digital a bouleversé le mode de recrutement

Le recrutement s’est d’abord digitalisé par la diffusion des offres d’emplois. En effet, nous sommes passés de petites annonces dans les magazines et journaux de nos parents, à des pratiques entièrement digitalisées. Ainsi les candidatures, et notamment les envois de CV, ont vu leur fonctionnement totalement changer en quelques années. Qui envoie encore son CV par courrier postal ? Les candidats passent directement par les mails, les réseaux sociaux, et les sites internet d’offre…

Ces pratiques se sont également accélérées par l’arrivée des réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin, Viadeo, Muxi, Xing, etc. Les entreprises n’hésitent plus à créer leur propre page sur ces réseaux sociaux afin d’accroître la notoriété de l’entreprise, développer leur marque employeur, d’acquérir de nouveaux clients et proposer de nouvelles offres d’emplois. Le mode de recrutement des entreprises a donc bien changé ainsi que les métiers, avec la création de postes tels que le Community Management RH.

Les outils se sont adaptés à ces nouvelles pratiques et des innovations constantes ont été apportées à leurs fonctionnements. Pour gérer les recrutements en ligne, cette automatisation passe par le recours à des algorithmes pour cibler les candidatures, ce qui a permis d’améliorer le temps de recrutement, être plus réactif et mieux cibler ces besoins afin de recruter des profils plus adaptés. Ces outils de sourcing ont également permis aux entreprises d’identifier et d’attirer des nouveaux collaborateurs.

Une formation digitale entièrement repensée et à moindre coût

Le digital a un impact à changer la manière de se former en entreprise. Dans un contexte de réduction des coûts et d’accroissement des attentes, les formations ont été entièrement repensées. Les budgets de formation constituent un investissement assez important de l’entreprise afin de développer les compétences de ses collaborateurs. Les nouvelles technologies permettent d’intégrer des dispositifs à même de faire diminuer fortement le coût de l’heure de formation, avec un impact plus important. Ce processus s’est vu accéléré en grande partie dû à l’entrée des digitales natives sur le marché du travail. Cela nous amène à se poser comme question : qu’en est-il des méthodes d’apprentissage ? Sont-elles intergénérationnelles ?

La digitalisation des formations se traduit par de nouvelles façons d’apprendre en utilisant des outils digitaux. Notamment, les plateformes de formation en ligne massive ouverte à tous (Mooc) et les formations en ligne personnalisables (e-learning). Ces types de solutions rendent le savoir accessible facilement et rapidement à tous les collaborateurs avec un large panel (gratuit ou payant) d’approche formative et de stratégies d’apprentissage. Les employés n’ont plus à quitter l’entreprise pour se former et peuvent le faire quand bon leur semble. Les collaborateurs peuvent interagir depuis leur poste de travail, via des moyens de communication comme le chat, les réseaux sociaux (ex : via un QCM sur Twitter), etc.

La digitalisation favorise aussi la communication entre les collaborateurs et le partage de l’information grâce aux plateformes collaboratives et réseaux sociaux internes. Ces solutions proposent un espace d’échange et de forums, des outils de discussion instantanée, le partage de documents de travail en ligne, etc.

Les moyens : Base de données & exploitation des données RH

Le volume de données RH devient de plus en plus important dans les entreprises de par les pratiques des employés et la simplification des modes de candidature. Cette augmentation des volumes de données s’est vue soutenue par des apports technologiques significatifs.

Le digital a également bouleversé la manière de stocker et d’exploiter ses données. Il permet d’accéder aux données à n’importe quel endroit, de les rendre plus intelligentes et plus utiles pour l’entreprise. Notamment, le Cloud Computing qui rend les données d’une entreprise accessibles à l’ensemble de ses établissements dans le monde entier.

Avec l’aide du SIRH, il est possible de rendre ses données RH stratégiques (données personnelles, parcours dans l’entreprise, expériences professionnelles, évaluations, formations effectuées, etc.) plus intelligentes. La corrélation des indicateurs humains avec des informations business rend les données RH plus utiles pour la prise de décisions en matière de recrutement, d’engagement, de rémunération, de promotions, etc. Le Big Data est donc au cœur de la digitalisation des ressources humaines, il permet essentiellement d’analyser ces volumes de données et de prédire un futur proche. Les capacités d’analyse et de prédiction se perfectionnent avec le développement des technologies Big Data. L’utilisation de ces technologies permet d’optimiser le sourcing des candidats en anticipant le volume de candidatures pour une offre particulière. Il permet également d’analyser la performance d’une campagne de recrutement et d’en anticiper les besoins pour un profil donné. Pour imaginer au mieux des utilisations pertinentes, il est essentiel que les données RH soient de bonnes qualités, car ce sont ces données qui permettront de segmenter et d’affiner les analyses pour une meilleure anticipation.

Conclusion

La digitalisation vient frapper de plein fouet les entreprises. Cette révolution des usages et des pratiques est bel et bien présente au sein des DRH. Intégrer le digital dans son entreprise est une opportunité pour définir un nouveau modèle économique, humain et social. Selon Deloitte et le MIT (Massachusetts Institute of Technology), 29% seulement des entreprises mondiales seraient “matures”, c’est-à-dire utiliseraient systématiquement les outils digitaux, 45% seraient en cours de transformation digitale et 26% n’en seraient qu’au commencement. (Source : http://www.cultivezvostalents.fr/formation-professionnelle-continue/digitalisation-de-la-formation/)

Les DRH, piliers de la digitalisation de l’entreprise, ont bien conscience de ce changement, qui viendra tôt ou tard toucher leur entreprise. Les DRH ont un sérieux rôle dans la digitalisation de l’entreprise, il est donc essentiel de les accompagner afin de les aider à bien se digitaliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top