Logo PEPITE

En octobre 2013, l’appel à projet PEPITE a été lancé dans le cadre du plan engagé par le Ministère de de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MENESR) en faveur de l’entrepreneuriat étudiant.

Les dispositifs PEPITE

Les PEPITE (Pôle Etudiant Pour l’Innovation, le Transfert et l’Entrepreneuriat) sont des dispositifs conçus par le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, sur la base de l’expérimentation des Pôles Etudiants Entrepreneurs (PEE) et rattachés aux Communautés d’Universités et d’Etablissements (ComUE).
« Tout étudiant ou jeune diplômé qui souhaite être formé à l’entrepreneuriat et à l’innovation est accompagné et aidé au sein d’un PEPITE. »
Les PEPITE associent établissements d’enseignement supérieur (universités, écoles de commerce, écoles d’ingénieurs), acteurs économiques (CCI, Région, Etat, partenaires financiers, etc.) et réseaux associatifs d’une même région. Ils travaillent également en réseau pour s’inspirer les uns des autres et ainsi permettre aux bonnes idées de se diffuser.
Les PEPITE sont financés par leur Région (à hauteur de 5%), l’Etat via la Caisse des Dépôts (10%), le FEDER (environ 35%, selon les régions), et leurs partenaires financiers régionaux (environ 50%).

Quels sont les enjeux ?

Les Communautés d’universités et d’Etablissements (ComUE) s’inscrivent dans une politique volontariste de l’Etat, de développement de l’entrepreneuriat. Elles s’appuient sur son histoire en ce domaine : dès les années 2000, les universités et écoles d’ingénieurs ont posé les premières pierres d’un service d’appui à la création des étudiants et jeunes diplômés. Dans ce cadre, ces établissements ont mis en place des structures d’accompagnement « les Ateliers de la création », collaborant avec les incubateurs juste créés par le ministre Claude Allègre. Deux labels « Maison de l’entrepreneuriat », puis « Pôle Entrepreneuriat Etudiants » ont également apporté une plus grande notoriété et ont facilité la mutualisation.

Fortes de cette expérience, les ComUE proposent des projets PEPITE ambitieux, susceptibles de développer significativement la création d’activités chez ses étudiants et jeunes diplômés. L’étudiant sera au centre et les outils mis en place adaptés à sa spécificité. PEPITE interviendra d’une manière globale, pour sécuriser son parcours de créateur.
Les dispositifs PEPITE renforcent les passerelles entre les universités/écoles et les organisations économiques, favorisent le rapprochement des mondes éducatifs et productifs : les acteurs économiques prennent conscience du potentiel d’innovation de ce vivier d’étudiants et de diplômés ; PEPITE permet aux étudiants de saisir les opportunités du tissu économique régional pour une insertion professionnelle réussie, des reprises d’entreprises facilitées. Tout en agissant sur le rapprochement avec l’entreprise, PEPITE fait découvrir aux étudiants un axe spécifique d’insertion : la création d’activités.

Quels sont leurs objectifs ?

Les PEPITE ont plusieurs objectifs :
• Renforcer, structurer et rendre visible les actions des établissements d’enseignement supérieur en matière d’entrepreneuriat,
• Susciter l’émergence de projets à fort potentiel , favoriser une dynamique d’innovation technologique, organisationnelle, marketing et sociale,
• Favoriser le parcours des étudiants qui souhaitent entreprendre,
• Activer la réserve des compétences des étudiants et jeunes diplômés au service du développement de la région,
• Permettre aux étudiants de valoriser leur esprit d’entreprendre lors de la recherche d’un emploi salarié : capacité de détection des opportunités, capacité de gestion de projet, aptitude à travailler en équipe, créativité, capacité au développement et à l’innovation.

Les bénéfices de PEPITE

Les PEPITE conçoivent, animent et coordonnent un ensemble d’actions qui visent à encourager l’entrepreneuriat et l’innovation auprès des étudiants. Leurs actions portent sur :

La sensibilisation : faire connaître l’entreprise, montrer les enjeux de la création et/ou de la reprise d’entreprise, donner des idées et des envies d’entreprendre, permettre des rencontres et des échanges avec des entrepreneurs, s’appuyer sur des pédagogies innovantes (« Learning by doing » : week-end startups, création de projets fictifs dans un délai très court, etc.), favoriser le travail par équipe et par projet, proposer des jeux d’entreprise et de simulation, animer des ateliers de créativité thématiques.
La formation : apporter aux étudiants et jeunes diplômés qui souhaitent entreprendre, les outils et les connaissances utiles au cadrage et à la mise en œuvre de leur projet, dans le cadre de modules ou de formations diplômantes.
L’accompagnement : assurer un accompagnement des étudiants par un enseignant et un référent externe du réseau PEPITE (entrepreneur, réseaux d’accompagnement et de financement). Ils permettent aussi de favoriser l’engagement dans un projet pendant ou après le parcours de formation, faciliter le parcours de l’étudiant entrepreneur, lui proposer un accompagnement sur-mesure et lui ouvrir les portes des réseaux d’accompagnement (CCI, AFE, ADIE, etc.), de l’appui et du financement de la création ou de la reprise d’entreprise, l’inviter à travailler sur son projet dans le cadre d’ateliers de travail collaboratif (brainstorming, team-building, etc.) avec des partenaires (CCI, partenaires financiers, Incubateurs).

Répartition des PEPITE sur le territoire français

29 PEPITE sont répartis sur tout le territoire français, dont 27 en France Métropolitaine et 2 dans les DOM-TOM (Réunion et Antilles) :

29 PEPITE en France

Un nouveau statut pour les étudiants

Depuis la rentrée 2014, les PEPITE délivrent un statut « étudiant entrepreneur ». Ce statut est un dispositif ayant pour but de faciliter l’envie entrepreneuriale, tout en reconnaissant le niveau d’engagement de l’étudiant et en accompagnant son projet.

Pour les étudiants en cours de formation : tout étudiant peut co-construire au sein de son établissement le parcours qui le conduira à la réalisation de son projet (démarche individuelle ou collective, projet économique ou social, innovant ou technologique, etc). L’étudiant porteur d’un projet de création d’entreprise se voit reconnaître le statut d’étudiant-entrepreneur après instruction de son dossier par le PEPITE (nom, résumé, avancement du projet, l’équipe, les prochaines étapes et surtout quelles sont leurs attentes du statut Etudiants-Entrepreneur et du D2E)
Pour les jeunes diplômés : ils peuvent acquérir le statut d’étudiant-entrepreneur, en s’inscrivant obligatoirement au diplôme d’étudiant entrepreneur (D2E). Ce diplôme leur confère le statut d’étudiant avec la protection sociale qui est liée.

Le statut Etudiant Entrepreneur donnent aux étudiants et jeunes diplômés l’accès aux prestations délivrées dans le cadre du PEPITE, mais aussi l’accès à l’espace de coworking du PEPITE (partenaires), la possibilité de signer un Contrat d’Appui d’Entreprise (CAPE) avec une structure type couveuse / d’incubation ou un partenaire du PEPITE et enfin obtenir un diplôme : le Diplôme d’Etudiant Entrepreneur (D2E).

Prix PEPITE

Ce statut étudiant entrepreneur n’offre pas d’exonération de charges ou de gains financiers comme pour les auto entrepreneurs mais certains pourront participer à des concours qui permettent de gagner des aides financières.
C’est le cas du Prix PEPITE – Tremplin pour l’Entrepreneuriat Etudiant : initié en 2014, ce prix a pour objectif de faire émerger les meilleurs projets de création d’entreprises innovantes issus des PEPITE par les étudiants et les jeunes diplômés et de soutenir les meilleurs d’entre eux grâce à une aide financière.

Le Prix PEPITE 2016, a récompensé 53 lauréats : 3 Grands Prix de 20.000 euros, 20 prix de 10.000 euros et 30 prix de 5.000 euros ont été décernés aux lauréat(e)s selon l’appréciation de la qualité du projet par le jury national.

Le Cas du PEPITE CREER

Logo PEPITE CREER

Le PEPITE CREER des Pays de la Loire est un service de l’Université Bretagne Loire, qui regroupe plus de 40 acteurs issus de l’enseignement supérieur (membres de l’UNAM) et du monde socio-économique (collectivités locales, Région, Chambres de Commerce et d’Industrie, etc). Ce PEPITE réunit plus de 76.000 étudiants issus des différents sites de la région.
Le PEPITE CREER bénéficie de subventions publiques pour couvrir les dépenses de fonctionnement liées au programme. Pour l’année 2016-2017, ces aides sont d’environ 380.000 euros dont 35% proviennent du Fond Européen de Développement Régional (FEDER), 50% de financements publics (partenaires financiers), 5% de la Région Pays de la Loire et 10% de l’Etat français (Caisse des Dépôts).

Cette année, pour la 3e édition Prix PEPITE TREMPLIN, 23 candidats ont présenté leur projet de création ou de reprise d’entreprise. 6 lauréats ont été sélectionnés par le jury :
PopConnect : faciliter et multiplier les accès aux informations qui intéressent les seniors.
Helios Bag : sac à dos connecté et intelligent qui s’adapte à l’utilisateur.
Zéphy et Borée : conjuguer technologie de pointe et énergie éolienne pour concevoir un cargo à voile alliant écologie et performance. (Site)
PMR Street : application GPS dédiée aux personnes à mobilité réduite (PMR) offrant un itinéraire fiable, sécurisé et sans obstacle à ses utilisateurs. (Site)
Virtual eXperience Mode On (VXMO) : identifier et/ou implémenter dans les applications de réalité virtuelle ou augmentée, une expérience conforme aux usages et valeurs des utilisateurs finaux.
Shopopop : plateforme web permettant la livraison dite collaborative (Site)

Lors de la remise des prix de cette édition 2016, 53 projets (parmi 587) ont été récompensés dont le projet Zéphyr et Borée qui conjugue technologies de pointe et énergie éolienne pour concevoir un cargo à voile alliant écologie et performance. Un projet innovant pour la Région.

 

Le M.E.N.E.S.R., dans le cadre de sa politique volontariste en faveur de l’entrepreneuriat étudiant, organisé en partenariat avec la Caisse des Dépôts a initié les dispositifs PEPITE afin de faire émerger des projets de création d’entreprises innovantes au niveau régional. Depuis 3 ans, les PEPITE ont très rapidement su mobiliser les écosystèmes régionaux. Près de 900 candidatures ont été reçues, plus de 100 projets ont été primés, dont 2/3 ont donné lieu à la création de nouvelles entreprises innovantes, notamment dans l’alimentation, les biotechnologies et la santé, les services ou encore, le numérique.
Les PEPITE sont des dispositifs encore jeunes mais leur avenir risque d’être prometteur, avec la création de plus en plus d’entreprises innovantes initiées par des étudiants pour développer l’écosystème de leur région.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top