logo facebook marketplace

Le géant du web poursuit sa diversification en lançant fin d’année 2016, sa propre Marketplace aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Le réseau social propose un nouveau service permettant aux utilisateurs de sa plateforme d’acheter ou de vendre des objets par le biais de petites annonces gratuites et géolocalisées. Ce nouveau service baptisé « Marketplace », affiche de belles ambitions et peut permettre à Facebook d’être l’un des opérateurs les plus puissants au monde.

« Facebook Marketplace » : comment ça marche ?

Un utilisateur Facebook (ayant plus de 18 ans) peut désormais proposer de vendre un produit sur la plateforme, le tout en renseignant une photo ainsi qu’une description pour chaque annonce. La communication entre les deux parties (acheteurs et vendeurs) est également possible grâce à « Facebook Messenger », facilitant les négociations ainsi que les détails de la transaction.

Concrètement les utilisateurs ont accès à un ensemble de produits mis en vente par des utilisateurs Facebook présents dans leur zone géographique. Les filtres disponibles permettent d’affiner la recherche en fonction du prix, de la catégorie ou encore de la localisation de l’utilisateur. La promesse côté vendeur est la simplification de l’administration et de la gestion des annonces mises en vente.

En tant qu’opérateur Marketplace, Facebook propose uniquement une mise en relation des acheteurs et des vendeurs, et se positionne donc en acteur de confiance. La firme de Mark Zuckerberg n’entend pas, pour le moment, faire de l’ingérence dans les négociations entre les vendeurs et acheteurs. Dans un communiqué, Mark Ku, en charge du Product Management chez Facebook, précise que le réseau social « ne facilite pas le paiement ou la livraison des produits sur Marketplace».

A date, le service est uniquement disponible sur mobile via l’application Facebook Android et iOS.

plateforme facebook marketplace 

« Facebook Marketplace » : un énorme potentiel  …

Avec pas de moins de 1,7 milliards d’utilisateurs sur sa plateforme, Facebook peut devenir l’opérateur Marketplace le plus puissant de la toile. Sa notoriété et sa crédibilité permettent de donner une sécurité supplémentaire aux utilisateurs de Facebook Marketplace. Grâce à des contrôles permanents, les équipes Facebook, veillent au bon fonctionnement du réseau social, levant les freins des utilisateurs concernant les arnaques sur les diverses plateformes de petites annonces. L’identité des utilisateurs étant dans la plupart des cas, connue par Facebook.

Le trafic impressionnant de Facebook, permet également de donner une meilleure visibilité aux annonces mises en ligne par les utilisateurs.

Contrairement à certaines Marketplace (ex : eBay), le géant du web indique qu’aucun système de notation ou de vérification des vendeurs n’était prévu pour le moment sur sa plateforme Marketplace. Au vu des premiers retours sur le marché américain (exemple : présence de produits illicites sur Facebook Marketplace), la modération des annonces va se renforcer sur la plateforme afin d’éviter les abus.

Il est encore aujourd’hui trop tôt pour connaître les réelles ambitions de Facebook avec sa plateforme Marketplace. Nul doute que les revenus potentiels de l’opérateur seront très importants, s’il décide de revoir son modèle économique en réclamant une commission sur les transactions effectuées sur sa plateforme.

Affirmant qu’environ 450 millions de membres passent sur sa plateforme pour vendre ou acheter des objets, Facebook entend asseoir sa domination et concurrencer les ténors du secteur que sont eBay, OfferUp, Gumtree ou encore Le Bon Coin pour le marché français. La date de disponibilité de Facebook Marketplace pour la France n’est pas encore connue à ce jour.

Alexandre Onufryk – Business Analyst Consultant

aonufryk@redsen-consulting.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top