La Blockchain au service du KYC bancaire

L’usurpation d’identité constitue un danger grave et de plus en plus important dans de nombreux pays. Certains pays estiment que la fraude à l’identité coûte au total des milliards à leurs économies et qu’elle est en train de se complexifier. Le « Know Your Customer », appelé KYC Bancaire ainsi que la blockchain pourraient être les réponses attendues à la lutte contre l’usurpation d’identité.

Qu’est-ce que le KYC bancaire ?

Le KYC Bancaire est un processus de connaissance du client qui aide les institutions financières à vérifier l’identité de leurs clients. Les banques s’adressent à une clientèle très large entre les particuliers et les entreprises.
KYC est une exigence réglementaire et légale. Les banques doivent s’y conformer aussi bien pour les nouveaux clients que pour les clients existants. En effet la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme implique le respect des directives internationales en termes de KYC. Le contrôle KYC bancaire typique comprend l’acquisition d’informations personnelles et les preuves associées de vérification (pièce d’identité, justificatif de domicile, justificatifs de revenus, carte étudiante, …).
Le système actuel oblige les institutions à faire leur propre KYC bancaire, ce qui se traduit par des coûts élevés d’acquisition clients pour les banques.
Si le client souhaite s’engager avec une banque différente, le processus se répète à nouveau.

Les Fintechs blockchain KYC

Voici quelques Fintechs de la blockchain répondant à l’obligation réglementaire KYC.

SelfKey est un système d’identité auto-souveraine basé sur la blockchain qui permet aux particuliers et aux entreprises de :

 

  • posséder, contrôler et gérer leur identité numérique,
  • gérer en toute sécurité leur portefeuille de crypto-monnaie et
  • embarquer instantanément sur les services financiers, d’immigration et de crypto-currencies.

Cette solution rend le KYC simple et facile, donnant accès à des centaines de produits et services. Les parties utilisatrices, les certificateurs et les détenteurs d’identité peuvent effectuer leurs transactions de manière sécurisée, privée et décentralisée.

KYC bancaireElectronic Identification (eID) est un fournisseur de logiciels pour l’identification numérique. En effet, il propose de multiples services comme l’identification par vidéo. Il utilise l’intelligence artificielle (Notation biométrique de visage, détection automatique d’identification) afin de sécuriser en temps réel les identifications. Les services VideoID et eID respectent un niveau de sécurité élevé pour être en accord avec la réglementation.

KYC bancaire

Onfido renforce la confiance dans un monde en ligne en aidant les entreprises à vérifier numériquement l’identité des personnes. En utilisant la technologie d’apprentissage automatique, Onfido valide le document d’identité d’un utilisateur et le compare avec sa biométrie faciale. L’identité peut ensuite être recoupée avec des bases de données internationales de crédit et de watchlist.

IDCHECK.IO est un service rapide, fiable et simple qui vous permet de vérifier automatiquement tout type de document d’identité. Cela peut concerner un nouvel utilisateur, un nouveau client ou encore un futur employé.

 

KYC3 souhaite devenir rapidement la source d’information pour tous vos besoins de recherche approfondie en matière de diligence raisonnable et de recherche en matière de LCB-FT. Toutes les données sont intégrées dans un bureau de recherche complet qui peut facilement être utilisé pour trouver tout ce que vous devez savoir sur vos clients, les contreparties et les concurrents.

En quoi la blockchain peut aider le KYC bancaire ?

La blockchain est l’une des nouvelles technologies les plus prometteuses pour l’avenir. Pour un rappel sur la blockchain, lisez les articles suivants de Christophe Vriet sur le sujet :
De quelle matière est faite ta Blockchain ?
Adopte une blockchain… Oui, mais pour quoi faire ?

Les 8 principaux avantages à l’utilisation de la blockchain pour le KYC bancaire

  • Le stockage des documents nécessaires pour la vérification de l’identité d’un client : on a une identité numérique unique et fiable
  • Une rapidité d’exécution par rapport aux banques traditionnelles
  • Des coûts réduits suite à la suppression des intermédiaires pour l’acquisition de nouveaux clients
  • Une sécurité garantie par la résistance aux pannes
  • La blockchain fonctionne 24/7
  • La traçabilité des transactions enregistrées de façon permanente dans la blockchain (non modifiable)
  • La blockchain est comme une base de données exponentielle et permet une analyse des liens capitalistiques complexes
  • Les données de la blockchain sont infalsifiables

Exemple d’utilisation de la blockchain avec le KYC bancaire

Je vais vous présenter le cas d’une ouverture de compte auprès d’une banque A puis d’une banque B dans le cas d’un consortium de banques en utilisant la blockchain et le KYC bancaire.

  • Application KYC

A l’aide d’une application KYC, le client se connecte en utilisant les informations d’identification fournies par la banque A. Le client choisit la banque A à laquelle il veut envoyer ses documents KYC. Le client transfère les documents nécessaires sur l’application.

  • Vérification de l’identité

Une fois les documents envoyés pour vérification, une alerte de transaction en attente apparaît sur le terminal de la banque A. Une fois les vérifications nécessaires effectuées sur la demande, la banque peut approuver ou rejeter la demande.

  • Enregistrement dans la blockchain

Après l’approbation, la transaction est envoyée à la date de validation sur la blockchain pour exécution. Une fois la transaction ajoutée à la blockchain avec succès, une adresse unique est générée où les informations sont stockées dans le registre.

Ceci crée un enregistrement unique de preuve de dépôt (ID KYC) du client sur la blockchain privée du consortium. Le client reçoit une notification qui indique que sa vérification KYC est terminée et que les détails sont ajoutés à la blockchain.

  • Souscription à une banque B

Supposons que le client choisisse également d’utiliser les services d’une autre banque du consortium, la banque B. La solution blockchain peut aider à réduire la redondance et coûter moins cher que les systèmes existants.

En effet, plutôt que de demander la re-soumission des documents du client pour le KYC, la banque B demande l’ID KYC. Cet ID unique l’identifie sur la blockchain comme sa clé publique. La banque B lui envoie une demande pour voir ses documents KYC sur la blockchain.

Simultanément le client reçoit la demande de vue sur son application KYC et l’approuve. Il permet ainsi à la banque B d’accéder à ses informations KYC. La blockchain du consortium les enregistre.

 

Pour conclure, la solution blockchain offre un contrôle des coûts et une optimisation des processus permettant aux banques d’évoluer vers un nouveau domaine numérique haut de gamme.

La blockchain fera à la banque ce que l’internet a fait aux médias c’est-à-dire accélérer les transmissions de données.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top