linkedin twitter
audit site internet

Le meilleur site internet est celui qui ne se remarque pas. Plus précisément, le meilleur site internet est celui sur lequel l’expérience s’effectue de manière si fluide, si intuitive, que l’utilisateur arrive à trouver ce qu’il cherche le plus simplement possible, sans se poser de questions. C’est un site internet qui répond instantanément aux besoins de l’utilisateur. C’est également un site qui répond à des critères très précis. Qu’il s’agisse d’un site e-commerce, d’une marketplace, ou encore d’un site vitrine institutionnel, chaque organisation se doit d’avoir un site à jour et aux normes, qui intègre les derniers standards de conformité. Enfin, c’est un site qui doit être le reflet de l’identité de l’entreprise ou de l’institution qu’il promeut. Le site internet constitue, pour de nombreuses entreprises, la principale porte d’entrée pour leurs clients. Ces derniers doivent donc y reconnaître son image de marque.

Il est ainsi essentiel de s’assurer de manière régulière que son site internet réponde à ces exigences.

 

L’audit de site internet : de quoi parle-t-on ?

1. Définition et introduction à l’audit de site internet

L’audit d’un site internet est l’analyse en profondeur et en détails de tous les aspects du site, afin de mesurer sa performance. Il s’agit d’un diagnostic permettant de déceler les forces et les faiblesses du site web en question, pouvant mener à des recommandations d’amélioration. L’audit d’un site internet doit donc s’effectuer de manière minutieuse. Les éléments inspectés doivent être d’une exhaustivité rigoureuse, afin de permettre à l’auditeur d’avoir la vision la plus complète possible du site examiné.

L’audit de site internet s’effectue en plusieurs étapes. Tout d’abord, il est nécessaire de mesurer les performances actuelles du site internet, à travers un certain nombre d’indicateurs-clés (KPI) : c’est ce qu’on appelle communément la webanalyse. Ensuite, il convient de faire un état des lieux du SEO (référencement naturel) du site, que l’on peut diviser en deux catégories : le SEO sémantique et le SEO technique. Enfin, l’auditeur doit dresser une grille d’analyse, où sont listés tout un ensemble de critères ayant trait à diverses catégories d’évaluation. Ces actions seront détaillées dans la deuxième partie de cet article.

2. A quelle fréquence faut-il effectuer un audit de son site internet ?

Il n’y a pas de règle générale concernant la fréquence d’évaluation de son site internet. Tout dépend de la taille du site, de sa complexité, ainsi que de la fréquence à laquelle il est mis à jour avec de nouveaux contenus. Si un site internet comprend une section d’articles ou un blog, mis à jour quotidiennement avec plusieurs articles, alors l’audit devra s’effectuer assez fréquemment, pour vérifier entre autres la performance SEO de ces articles. S’il s’agit d’un plus petit site, ou d’un site institutionnel avec des pages de présentation de personnes et de missions, qui sont vouées à rester statiques, alors l’audit pourra s’effectuer de manière beaucoup plus ponctuelle. Tant qu’un site n’évolue pas, il n’est pas nécessaire de l’examiner plusieurs fois.

3. Combien de temps peut prendre un audit de site internet ?

Là encore, le temps de réalisation d’un audit de site internet dépend de la taille du site. S’il s’agit d’un site vitrine avec un nombre limité de pages, l’audit peut s’effectuer très rapidement ; en quelques jours. S’il s’agit d’un site complexe, avec plusieurs types de pages et de contenus, ainsi que des sites satellites, l’audit peut prendre plusieurs semaines voire mois. Bien sûr demeurent d’autres variables qui déterminent la rapidité d’exécution de l’audit : l’expérience de l’auditeur ou encore le nombre de personnes travaillant sur la mission.

 

L’audit de site internet : comment l’effectuer ?

Il y a plusieurs étapes à l’audit de site internet. Ces différents types d’analyses peuvent être effectués simultanément ou successivement, cela importe peu.

1. La webanalyse

Les indicateurs-clés

La webanalyse, c’est l’activité d’analyse de l’audience d’un site web. Elle permet d’identifier les types de visiteurs qui arrivent sur le site, de caractériser leurs comportements, afin d’établir un état des lieux des performances du site et d’identifier des pistes d’amélioration. On peut la réaliser à l’aide d’outils en ligne tels que Google Analytics ou Adobe Analytics. La webanalyse se fait dans un premier temps en déterminant un certain nombre de KPI à suivre :

  • Nombre d’utilisateurs
  • Nombre de visites ou de sessions
  • Nombre de pages vues
  • Nombre de pages vues par visite
  • Taux de rebond
  • Temps passé en moyenne sur une page
  • Etc.

Ensuite, pour comprendre plus précisément qui sont les visiteurs arrivant sur le site ainsi que leur provenance, nous pouvons effectuer les distinctions suivantes et les mesurer :

  • Visiteurs réguliers / visiteurs récurrents
  • Visiteurs provenant d’un ordinateur / d’un appareil mobile / d’une tablette
  • Visiteurs arrivant sur le site via :
    • les moteurs de recherche
    • un lien direct (enregistré en marque-page sur son navigateur, ou alors lui ayant été partagé dans un mail…)
    • un lien présent sur une page d’un site externe (cela peut être dans le cadre d’une stratégie de backlinks)

Pouvoir déceler des tendances

En croisant ces données avec les KPI mentionnés ci-dessus, on peut permettre de déceler des tendances. Est-ce que le taux de rebond moyen sur le site mobile est plus élevé que sur le site desktop ? Est-ce que le temps moyen passé sur le site mobile est inférieur à celui sur le site desktop ? Cela pourrait vouloir dire que l’expérience utilisateur est dégradée sur mobile par rapport à l’expérience sur un ordinateur de bureau… Et ainsi nous inciter à investir dans l’amélioration de l’UX mobile.

L’analyse de l’évolution du trafic sur le site web (en comparant la courbe de l’année en cours à celle de l’année précédente) peut permettre d’observer des périodes de plus forte fréquentation du site, et les attribuer à certains événements. Cela peut être, par exemple, la publication d’une série d’articles sur une période donnée. Ces chiffres peuvent donc permettre d’identifier les actions qui engendrent des résultats positifs, éventuellement à reproduire…

Enfin, une analyse courante est celle du parcours des visiteurs, afin de savoir comment un utilisateur typique navigue à travers le site internet. Cette analyse permet surtout de savoir si le site est bien conçu, si le parcours client imaginé est bien celui qui a lieu dans les faits. L’analyse du parcours des visiteurs peut servir à mesurer le taux de conversion (le rapport entre le nombre de visiteurs du site réalisant une action donnée sur le nombre de visiteurs total). Une conversion sur un site e-commerce peut tout simplement être l’achat d’un article, mais sur un autre site, cela peut être le remplissage d’un formulaire, ou alors l’abonnement à une newsletter… Plus le taux de conversion est élevé, plus le site peut être considéré comme performant.

2. L’analyse SEO sémantique et technique

L’analyse SEO sémantique vise à définir la meilleure stratégie de mots-clés, pour s’assurer que les pages du site internet soient bien référencées sur les moteurs de recherche. A l’aide de certains outils en ligne, comme la Google Search Console, il est possible de déterminer les mots-clés sur lesquels les pages du site internet sont les mieux positionnées. Certains outils puissants comme SEMrush permettent également d’identifier les meilleurs mots-clés des concurrents, et où l’on peut également espérer se positionner.

A noter qu’une distinction entre les mots-clés marque et non-marque peut être faite. Une telle analyse peut être intéressante pour déterminer si le site est trouvé par des utilisateurs qui cherchent précisément la marque en question (donc qui connaissent déjà l’entreprise), ou des termes plus génériques (dans ce cas-là, ces utilisateurs la découvrent peut-être). Cela permet encore d’identifier le type de visiteur sur son site.

En parallèle, il est nécessaire d’effectuer une analyse SEO technique, composée d’une :

  • Analyse de la structure : s’assurer que les méta-balises (titres, descriptions, H1, H2…) sont conformes (ni trop courtes, ni trop longues…)
  • Analyse des codes de réponse : s’assurer que les pages qui doivent l’être sont bien indexées, qu’il n’existe aucun lien en erreur 404…
  • Analyse des URL : absence de caractères spéciaux, URL de longueur convenable, sans chemin répétitif, etc.
  • Analyse des images : images trop lourdes (typiquement supérieures à 100 Ko), présence de balises alt…

3. La grille d’analyse

La grille d’analyse constitue l’élément central de l’audit de site internet. C’est cette grille qui prendra le plus de temps dans la mission. L’objectif, comme introduit au début de cet article, est d’obtenir la meilleure vision globale du site internet, en notant en détail l’ensemble de ses caractéristiques. Il convient donc d’élaborer une liste de critères à noter, que l’on répartira en plusieurs catégories. L’ouvrage « Audit de site web » de Vincent Hiard, par exemple, conseille de noter les catégories suivantes :

  • Navigation et ergonomie : ligne de flottaison apparente, zoning intuitif, regroupement des contenus par thématique…
  • Design : charte graphique respectée, images de bonne proportion, harmonie des couleurs…
  • Accessibilité : contrastes suffisamment marqués, liens explicites, alternatives textuelles sur les images…
  • Contenus : orthographe et grammaire correctes, media de bonne qualité, actualités mises en avant…
  • Recherche : fonctionnalité de recherche avancée, page de résultats claire et lisible…
  • Formulaires : existence d’un formulaire de contact, champs obligatoires indiqués…
  • Compatibilité : responsive web design, tests de compatibilité avec tous les navigateurs…
  • Sécurité et RGPD : certificats SSL valides, headers de sécurité présents, choix de cookies possible…

On associera à chaque critère une note, pondérée d’un coefficient, afin d’apporter une note globale à chaque catégorie. Pour chaque critère non rempli ou seulement partiellement rempli, on pourra apporter une recommandation d’amélioration. Mais comment faire pour noter ces critères ? Il existe bien sûr des outils en ligne qui peuvent nous aider. PageSpeed Insights nous aide à déterminer le temps de chargement. SSL Shopper nous aide à déterminer si les headers de sécurité sont bien présents sur le site. Screaming Frog nous aide sur la notation SEO technique. Mais il ne faut pas oublier que certains critères sont subjectifs, ou uniquement visuels (par exemple, l’existence ou non d’une ligne de flottaison), et qu’il convient parfois d’utiliser tout simplement son bon sens.

 

Présentation des résultats

Une fois l’audit effectué, vient la dernière partie mais également la plus importante : la présentation des résultats.

Pour chacun des grands axes de l’audit, il convient d’établir une synthèse des constats et des recommandations. Et ce, en priorisant les recommandations, car toutes n’ont ni la même importance, ni la même complexité d’implémentation. Il convient également de préciser la nature de ces recommandations : s’il s’agit de recommandations techniques, parfois complexes et qui devraient être prises en charge par une agence spécialisée ; ou de recommandations plus « éditoriales », qui relèvent de la responsabilité de l’équipe interne à l’entreprise. La synthèse globale des notes peut, enfin, être représentée visuellement par un radar.

 

Conclusion

Vous l’aurez compris : l’audit de site internet est primordial pour s’assurer de la performance du site internet d’une entreprise. Sans un audit régulier de votre site, vous risquez de passer à côté d’opportunités que vous n’auriez peut-être pas identifiées. L’audit permet de vous assurer que votre site est non seulement ergonomique, mais également aux normes (RGPD, accessibilité…).

Cet audit de site internet peut être suivi d’un audit plus global de présence sur le web, avec notamment une analyse de votre présence sur les réseaux sociaux. Analyse des bonnes pratiques, de l’activité des concurrents, du profil des followers (candidats ? prospects ? clients ?)… il s’agit finalement d’un audit à part entière qu’il est possible de réaliser.

Vous souhaitez effectuer l’audit de votre site ? Contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir plus
scroll to top