Ce que tout cela nous apprend sur l’évolution de la blockchain

Toute cette effervescence autour de la crypto a un point commun : ces projets sont tous basés sur différents types de blockchain. Ces dernières années, j’ai été très critique envers cette approche, principalement parce que les affirmations qui étaient censées la promouvoir étaient tellement exagérées (genre “la blockchain va tout changer”, air connu…) que je voulais rééquilibrer un peu l’argumentation. Mais il est clair que c’est une nouvelle forme d’informatique qui est en train d’émerger, progressivement.

Avec ces projets, la technologie de la blockchain est en train de se bonifier et de maturer à marche forcée. N’oublions pas que les éléments qui réussissent et s’installent durablement ne sont pas forcément les premiers arrivés dans un domaine, mais les premiers à faire correctement, nuance… Et, en matière de blockchain, ça s’applique à fond. La cryptomonnaie qui va rester, ça ne sera pas forcément le Bitcoin ou l’Ethereum, mais celle qui va réussir la première à cocher toutes les bonnes cases. Pareil pour DeFi et les NFT.

Les usages et les techniques basés sur la blockchain sont donc en train d’évoluer rapidement car ils sont poussés par des “vents favorables”.

Conclusion : une nouvelle ère s’ouvre, mais elle prendra du temps à se consolider

Nous l’avons vu, la crypto-informatique déborde désormais largement des seules questions de sécurité. La “folie crypto” actuelle jaillit de tous les côtés pour signaler le démarrage en fanfare d’une nouvelle ère pour notre “informatique tout-internet” !

Ces nouvelles approches sont fascinantes à bien des égards et on sent bien qu’elles renferment un potentiel fantastique. Cependant, il faut se garder de croire que tout va aller pour le mieux dans le meilleur des mondes en deux coups de cuillère à pot… Car mettre en place une toute nouvelle infrastructure réclame du temps, des efforts et il n’est pas difficile de voir qu’on en est qu’au tout début. Et ce -long- chemin ne va pas échapper aux cahots habituels en pareil cas : des reculs, des bugs, des échecs, des impasses, des fausses pistes (sans compter les déceptions et les escroqueries comme la toute récente affaire Thodex le monde bien, hélas !), il y en aura et bien plus que ce que les enthousiastes de la vague crypto veulent bien admettre. Vous voulez des exemples ? Pas de problème !

Reprenons le cas des smart contrats DeFi. Ceux-ci sont stockés dans une blockchain. D’accord, très bien, mais ça veut aussi dire que, une fois enregistrés, ils deviennent de facto inaltérables (on nous l’a assez répété…). Donc, non modifiables, même pour corriger des bugs (et ne venez pas me dire qu’il n’y aura pas de bug, restons sérieux…) !

On va donc se retrouver dans la situation où certains smart-contracts vont s’exécuter d’une manière erronée ou ne pas s’exécuter du tout, jamais. Eh oui, il suffit pour cela que le service d’oracles qu’ils tentent d’interroger disparaisse au fil des années… Il y a ainsi des dizaines de scénarii faciles à imaginer où les choses tournent mal !

Il ne s’agit pas d’être gratuitement négatifs, mais de constater qu’il y a déjà eu des mauvaises surprises avec le Bitcoin ou les NFT (voir “l’affaire des tapis” déjà évoquée…). Par exemple, il y a des Bitcoins qui sont perdus, pour toujours. Il suffit de se tromper dans le portefeuille de destination lors d’une transaction ou de perdre le mot de passe de son portefeuille. Cela est arrivé plus souvent qu’on ne le pense (voir à https://azcoinnews.com/how-many-bitcoin-disappeared-forever.html).

Donc, non, la blockchain ne va pas “tout changer, tout de suite et pour tout le monde”, mais elle est en train d’ouvrir un tout nouveau volet à notre informatique. Rappelez-vous, il y a vingt-cinq ans, le web faisait de même et il lui a fallu du temps, des fausses pistes (Java) et des impasses (Flash) avant de trouver sa bonne forme (LAMP et Ajax) et de permettre la création de tout une industrie (SaaS et Cloud) qui est la locomotive actuelle de notre secteur. Je pense qu’il en sera de même pour toute cette nouvelle vague basée sur la blockchain : ça va prendre du temps, mais ce qui va en sortir sera un ajout formidable qui va achever de nous apporter une informatique véritablement décentralisée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top