2015 sera l’année de la publication du cadre IT4IT™ Reference Architecture par l’Open Group® , un point sur le sujet s’impose donc ! L’objectif de cet article est de vous présenter dans les grandes lignes le cadre méthodologique, qui reste encore assez théorique à ce jour, en attendant les premières mises en œuvre dans les prochains mois.

Le contexte

Au départ, IT4IT™ est un consortium autonome réunissant des professionnels de l’IT travaillant sur la construction d’un nouveau modèle basé sur les notions de services et de chaine de valeur. Mi 2014, le consortium a été rattaché à l’Open Group® pour standardiser et publier leur production. L’ambition de IT4IT™ est de créer un standard ouvert et une architecture de référence (une norme) qui fournit des modèles descriptifs pour la gestion des produits et des services technologiques d’une fonction informatique dans une entreprise. Elle se veut indépendante des processus, des outils et de l’organisation. Les entreprises ont par ailleurs déjà beaucoup travaillés pour faciliter l’intégration des solutions. IT4IT™ apporte une nouvelle pierre à l’édifice avec une approche plus holistique qui couvre l’ensemble du cycle de vie des produits et des services informatiques. Cette norme permettra aux fournisseurs et aux consommateurs de solutions informatiques (produits ou services) de développer et d’intégrer plus rapidement un ensemble ces solutions, puisqu’elles seront décrites selon un socle commun, IT4IT™ Reference Architecture.

Les principes

Le cadre IT4IT™ Reference Architecture repose sur les principes structurants suivants :

  • Considérer l’IT comme un business à part entière et non plus comme une simple fonction support. Dès lors, l’IT fournit des services métiers tout comme les autres domaines, ces services étant les livrables de la fonction IT. Cette première rupture amène à positionner l’entreprise (Services Oriented Enterprise – SOE) comme un fournisseur de services et non plus comme un exécutant de processus métiers par des acteurs. En outre, alors que l’informatique traditionnelle tend à placer son attention sur la livraison ou l’exécution, le modèle « service centrique » doit équilibrer ses efforts sur la réalisation, l’intégration et la livraison des services.
  • S’attacher à la chaine de valeur de l’IT : une chaine de valeur est un ensemble d’activités opérées par une organisation afin de délivrer de la valeur (i.e. un produit, un service, …). On se concentre donc ici sur les services rendus par l’IT et la valeur qu’ils créent. La chaine de valeur apporte ainsi un cadre. Elle est un véritable accélérateur pour optimiser la manière de gérer le portfolio et les investissements nécessaires à l’innovation métier. C’est la seconde rupture : piloter la transformation par la valeur.
  • S’appuyer sur le cycle de vie des services, autour de 4 étapes (ou stream): design & plan / build / deliver / run. En effet, un service évolue dans ce cycle, en gagnant à chaque étape une certaine valeur. On peut noter le focus important donné à la phase de déploiement, souvent reléguée au second plan lors de la réalisation des projets.
  • Apporter le chaînon manquant entre d’une part, les standards de méthodes et de meilleures pratiques (ITIL, CobiT, TOGAF, …) et, d’autre part, la manière d’exécuter opérationnellement les processus de gestion de services.
  • Adresser les nouveaux challenges technologiques qui apportent de la complexité à la gestion des services IT: Big Data, BYOD (Bring Your Own Device), Cloud, …

 

Le cadre IT4IT™ Reference Architecture

Avec le service comme centre de gravité, IT4IT™ construit un modèle fondé sur la chaine de valeur de l’IT en identifiant et détaillant les activités critiques associées à la planification (design & plan), l’approvisionnement (build), la livraison (deliver) et la gestion des services (run).

Figure 1 : le cadre général IT4IT™ (source : The Open Group® 2014)

  Bien entendu, chaque stream du cycle de vie est détaillé et permet de spécifier:

  • Un modèle fonctionnel : il correspond à la cartographie des services « métier IT » à développer pour le stream concerné, les services étant regroupés en domaine fonctionnel.
  • Un modèle informationnel  correspondant aux informations produites et consommées par les services.
  • Des KPI qui ont un sens pour le stream considéré.
  • Les interactions entre les différents domaines fonctionnels et les données qu’ils échangent.

 

Figure 2 : le cadre détaillé du stream « Strategy 2 Portfolio » (source : The Open Group® 2014)

 

Prochaines étapes

Le document, en version draft, devrait être finalisé début 2015. Le groupe de travail s’attelle à achever la description des interactions avec les processus des autres cadres méthodologiques, ITIL et TOGAF surtout, mais aussi à intégrer les concepts de développement agile.

Conclusion

Ce cadre offre un nouveau paradigme positionnant l’IT comme un réel levier d’innovation métier, fournissant des services «IT as a business »  à forte valeur ajoutée : c’est toute promesse et la puissance du modèle.

A suivre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir plus
scroll to top